Visas Schengen pour accéder à l’UE: et si l’Afrique appliquait la réciprocité ?

Le Maroc est décidé à négocier avec l’UE de meilleures conditions d’octroi de visas Schengen

«les ressortissants européens accèdent au territoire national sans visa».

Le gouvernement marocain compte aborder la question des conditions d’octroi de visa Schengen à ses citoyens par les chancelleries européennes, a indiqué au site Le360 la secrétaire d’État aux Affaires étrangères.

Dans une déclaration au site d’information Le360, Mounia Boucetta, la secrétaire d’État marocaine aux Affaires étrangères, a déclaré que le gouvernement prenait à bras le corps la question des visas Schengen pour les citoyens marocains. S’exprimant à l’issue d’une séance de questions orales à la Chambre des représentants, la responsable a indiqué que cette question serait discutée dans une prochaine réunion avec l’Union européenne.

Selon la secrétaire d’État, le gouvernement va «se réunir prochainement à Rabat avec une commission de l’Union européenne pour examiner un ensemble de problèmes liés à la délivrance des visas», soulignant que l’exécutif suit «de près ce dossier et notamment la question des rendez-vous qui posent problème aux citoyens».


Lors de la séance des questions orales au parlement, Lahcen Haddad, ex-ministre du tourisme, actuellement député du Parti de l’Istiqlal, a affirmé qu’au moment où ses concitoyens peinent à avoir un visa pour l’Europe, «les ressortissants européens accèdent au territoire national sans visa».
En 2017, la France a délivré 3,5 millions de visas, dont 320.000 au Maroc, indique le consulat de France à Rabat. Le pays est ainsi dans le top trois des nations obtenant le plus de visas français, avec la Chine et l’Algérie. Parmi les visas délivrés, 85% sont des visas de court séjour.

Sputnik

Laisser un commentaire