Sénégal: Scandale pétrolier, vidéo-montage et diversion. Communiqué de FORCES DU SÉNÉGAL

Dans la vidéo servie par Dakaractu, la séquence de la main tremblante qui fait pivoter le Saint Coran est passée en boucle 4 fois.

Après la sortie de monsieur Aliou Sall annonçant sa démission de la CDC, le mouvement ‘FORCES DU SÉNÉGAL- Dooleel sunu rew’ rappelle aux sénégalais ce qui est en jeu. L’État du Sénégal a signé un contrat attribuant des blocs pétroliers à une société (PetroTim) qui n’existait pas, grâce à un faux rapport de présentation, et contrairement aux recommandations de l’Inspection Générale d’Etat, et en violation de l’article 8 du code pétrolier. Un contrat nébuleux dont les  vrais actionnaires, les redevances sur 40 années des sociétés bénéficiaires cachent un véritable scandale dont les responsabilités doivent être clarifiées par la justice.

Nous conseillons aux sénégalais de regarder de nouveau la vidéo de monsieur Aliou Sall en train de jurer: Dès qu’il commence à jurer le Coran disparaît de l’écran

En outre la vidéo montrant monsieur Sall en train de jurer nous semble un vulgaire montage avec l’image de la main tremblante qui fait pivoter le Saint Coran. En effet dès que monsieur Sall commence à jurer, le cameraman ne montre plus la main sur le Coran. Il nous montre à quatre reprises la même image de la main tremblante qui fait pivoter le Coran. On ne voit  plus monsieur Aliou Sall et le Coran en même temps.Nous demandons aux sénégalais de regarder plusieurs fois la vidéo.

Avant qu’il ne commence à jurer, la vidéo présente cette image
Dès qu’il commence à jurer le Coran disparaît de l’écran
Cette image est passée en boucle 4 fois durant la vidéo
Voici la vidéo complète: Nous demandons aux experts de se pencher sur cette vidéo
La séquence de la main tremblante qui fait pivoter le Saint Coran est passée en boucle 4 fois


Cette vidéo-montage, nouvelle tentative de diversion, rentre dans la ligne de communication du pouvoir depuis l’éclatement de ce « scandale a 10 milliards de dollars ».

Nous exigeons toujours une renégociation voire une annulation  des contrats pétroliers  signés depuis 2012. Et aussi de  demander à la justice sénégalaise et internationale de faire la lumière concernant ces contrats qui semblent mettre le pétrole et le gaz sénégalais aux mains de quelques individus au détriment de l’État et des populations sénégalaises.


Cellule des Leaders
FORCES DU SÉNÉGAL – Dooleel sunu rew

FORCES DU SÉNÉGAL – Dooleel sunu rew est membre de la plate-forme AAR LI NU BOKK

Laisser un commentaire