Pourquoi les pays nord-africains ont-ils augmenté leurs dépenses militaires en 2019?

Les dépenses militaires des pays nord-africains ont augmenté de 4,6% en 2019 par rapport à 2018, indique l’Institut international de recherche sur la Paix de Stockholm qui l’explique par les «tensions persistantes entre l’Algérie et le Maroc […] et la poursuite de la guerre en Libye».
Dans son rapport publié lundi 27 avril consacré aux dépenses militaires en 2019 dans le monde, l’Institut international de recherche sur la Paix de Stockholm (SIPRI) informe d’une augmentation du budget militaire des pays nord-africains, atteignant 57% du total des dépenses de toute l’Afrique. L’Algérie, qui s’arroge la part du lion, est le seul pays du continent à figurer dans le Top 40, à la 23e place, au plus gros budgets militaires établi par le SIPRI. L’Égypte, pourtant première puissance militaire d’Afrique, n’y figure pas.
Le SIPRI explique cet accroissement par le «contexte de tensions persistantes entre l’Algérie et le Maroc , d’insurrections nationales et de poursuite de la guerre civile en Libye». «Les dépenses militaires dans la sous-région [Afrique du Nord, ndlr] ont été de 4,6% supérieures à celles de 2018 et de 67% supérieures à celles de 2010», ajoute le document.

«L’armée algérienne pourrait envisager sérieusement l’option de l’acquisition d’avions furtifs», selon un ex-colonel
Par ailleurs, le rapport indique que le volume global des dépenses de l’Afrique s’établit à 41,2 milliards de dollars, alors que celui de l’Afrique du Nord atteint 23,5 milliards de dollars, soit 57% du total.
Les dépenses des pays du Maghreb
En 2019, l’Algérie a dépensé 10,3 milliards de dollars , soit 6% de son PIB, pays au budget militaire le plus important d’Afrique. Les dépenses algériennes représentent également 44% du total du budget militaire de tous les pays d’Afrique du Nord, précise le SIPRI. Depuis 2000, ses dépenses dans ce secteur ont augmenté de façon quasi continue, notamment en 2004 et 2016, où elles ont atteint un niveau record, souligne le document.


De son côté, le Maroc a dépensé 3,761 milliards de dollars en 2019, un budget en hausse de 64 millions par rapport à 2018, rapporte le site d’information Yabiladi.
Enfin, la Tunisie a dépensé 1,039 milliard de dollars en 2019, contre 844 millions en 2018, soit une augmentation de 195 millions de dollars, affirme le SIPRI.
Dans le monde
Le rapport de l’Institut international de recherche sur la Paix de Stockholm indique que le total des dépenses militaires mondiales s’élève à 1.917 milliards de dollars en 2019. Ce qui représente un accroissement de 3,6 % par rapport à 2018, et la plus forte hausse annuelle des dépenses depuis 2010.
Les cinq États qui ont le plus dépensé en 2019 concentrent 62% du total. Il s’agit des États-Unis, de la Chine, de l’Inde, de la Russie et de l’Arabie saoudite, indique le SIPRI, précisant que c’est «la première fois que deux États asiatiques figurent dans le Top 3».

Kamal Louadj

Sputniknews

Laisser un commentaire