Malawi : la Cour constitutionnelle annule les résultats de l’élection présidentielle de mai 2019

 Au Malawi, la Cour constitutionnelle vient d’annuler les résultats de l’élection présidentielle de mai 2019. L’annonce a été faite par l’institution lundi à Lilongwe, la capitale du pays.

D’après la Cour, l’élection n’a pas été libre et transparente comme l’exige la constitution. De nombreuses irrégularités notamment dénoncées par l’opposition qui avait saisi la justice, ont été constatées par l’institution, compromettant ainsi la réélection de Peter Mutharika (photo). Non seulement des cas de fraude ont été répertoriés, mais aussi les autorités judiciaires indiquent que le dirigeant n’a pas été « dûment élu », car n’ayant pas obtenu une majorité absolue à l’issue du scrutin.

Cette décision, historique dans le Malawi, constitue un revers pour Peter Mutharika à la tête du pays depuis 2014 et fortement contesté en raison de la corruption qui y règne couplé aux pénuries alimentaires et d’électricité. L’ancien professeur de droit âgé de 79 ans peut encore faire appel de la nouvelle décision déjà saluée par de nombreux membres de l’opposition.

Notons qu’un nouveau scrutin est prévu pour se dérouler dans un délai de 150 jours.   

Moutiou Adjibi Nourou – Agence Ecofin –

Laisser un commentaire