Libre-échange : le COMESA déclare anticoncurrentiels 12 accords commerciaux


Le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) a résilié 12 accords commerciaux conclus avec divers partenaires. L’annonce a été faite, le dimanche 10 mai, par l’institution.
Selon l’organisation régionale, ces accords étaient anticoncurrentiels. « Il a été constaté que les accords interdits étaient susceptibles d’entraver la concurrence potentielle dans le marché commun (COMESA) en sauvegardant la position dominante des entreprises monopolistiques. Selon la Commission, les accords anticoncurrentiels sont ceux qui risquent le plus de diviser le marché commun, d’où le renouvellement de la vigilance à l’égard de ces accords », indique le document publié sur le site de l’institution.
Les accords frappés d’interdiction couvrent plusieurs domaines, notamment l’agro-alimentaire, l’aviation, ou l’audiovisuel. Parmi ceux-ci figure un accord entre la Confédération africaine de football (CAF) et Lagardère Sports S.A.S (LS), dans lequel la CAF avait accordé à l’entreprise française, des droits TV et de Marketing exclusifs dans le marché commun pour une période prolongée de plus de vingt ans.
Alors que la nouvelle pandémie dope les activités dans le secteur de l’e-commerce, l’organisation a également mis en garde les consommateurs de la région contre les risques de fraudes en ligne.
Pour rappel, le COMESA est une organisation internationale à vocation régionale dont l’objectif est de créer une union douanière entre ses 21 pays membres issus essentiellement des régions orientales et australes de l’Afrique. Créé en 1994, il a son siège à Lusaka en Zambie.
Moutiou Adjibi Nourou

Agence Ecofin

Laisser un commentaire