Les pays d’Afrique australe et de l’Est lanceront une zone tripartite de libre-échange en 2020

La zone tripartite de libre-échange (TFTA) devrait être opérationnelle d’ici 2020. C’est ce que rapporte l’agence de presse Xinhua, citant Francis Mangeni (photo), directeur du commerce et des douanes du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA).

S’exprimant en marge du sixième forum annuel de recherche du COMESA, le responsable a indiqué que les négociations pour la mise en place effective de la zone étaient bien avancées. Ainsi des réductions tarifaires devraient progressivement s’appliquer avec un objectif à terme de zéro pour cent de droits de douane, pour tous les biens échangés dans la future zone.

« Nous nous attendons à ce que 11 autres pays ratifient l’accord avant la fin de l’année afin que la TFTA puisse être opérationnelle », a indiqué le directeur Mangeni.

Pour rappel, la zone tripartite de libre-échange vise à rapprocher les zones de libres échanges du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) et de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC). Regroupant 27 pays dont l’Egypte, la Libye ou encore la RDC, elle vise à faciliter l’opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), prévue pour regrouper tous les pays africains au sein d’un marché unique.

« Au cours de la première année d’activité, les pays doivent libéraliser complètement le commerce de 66 pour cent de tous les biens et atteindre 100 pour cent en cinq ans », a ainsi indiqué le directeur Mangeni.

Moutiou Adjibi Nourou     

Agence Ecofin

Laisser un commentaire