Le Maroc suspend ses droits d’importation sur le blé

Face à la hausse du prix du blé tendre et à la diminution des stocks sur le marché international, le Maroc a décidé de suspendre ses droits de douane sur cette céréale jusqu’à la fin avril.

Face à la hausse du prix du blé tendre et à la diminution des stocks sur le marché international, le Maroc a décidé de suspendre ses droits de douane sur cette céréale jusqu’à la fin avril.

Le Conseil du gouvernement marocain, avec le décret n°2.19.1065, va suspendre ses droits de douane de 35% sur le blé tendre pour assurer un approvisionnement régulier et des prix stables sur le marché national, a indiqué l’agence Reuters. Le décret sera appliqué du 2 janvier au 30 avril 2020.

En fin d’année, le prix du blé a augmenté et ses stocks ont diminué sur le marché international, ce qui a poussé leroyaume chérifien à prendre cette décision. En 2019, le pays a déploré de mauvaises récoltes en raison des faibles précipitations: 5,2 millions de tonnes de blé, dont 2,68 millions de blé tendre, soit une diminution de 49% par rapport à l’année précédente.

Selon les estimations desexportateurs de blé français, le Maroc aura besoin d’importer 3,8 millions de tonnes de blé tendre pour la saison 2019/2020. Le gouvernement prévoit de dépenser 14,6 milliards de dirhams (1,3 milliard d’euros) en subvention des prix du blé, du sucre et du gaz à usage domestique en 2020

Le Conseil du gouvernement marocain, avec le décret n°2.19.1065, va suspendre ses droits de douane de 35% sur le blé tendre pour assurer un approvisionnement régulier et des prix stables sur le marché national, a indiqué l’agence Reuters. Le décret sera appliqué du 2 janvier au 30 avril 2020.

En fin d’année, le prix du blé a augmenté et ses stocks ont diminué sur le marché international, ce qui a poussé leroyaume chérifien à prendre cette décision. En 2019, le pays a déploré de mauvaises récoltes en raison des faibles précipitations: 5,2 millions de tonnes de blé, dont 2,68 millions de blé tendre, soit une diminution de 49% par rapport à l’année précédente.

Selon les estimations desexportateurs de blé français, le Maroc aura besoin d’importer 3,8 millions de tonnes de blé tendre pour la saison 2019/2020. Le gouvernement prévoit de dépenser 14,6 milliards de dirhams (1,3 milliard d’euros) en subvention des prix du blé, du sucre et du gaz à usage domestique en 2020.

Sputniknews

Laisser un commentaire