Le Maroc achète aux États-Unis 25 chasseurs F-16 et 36 hélicoptères Apache

Le Maroc concrétise un contrat d’armement avec les USA de neuf milliards de dollars malgré la crise économique.

Le Maroc acte l’achat aux États-Unis de 25 chasseurs F-16 et de 36 hélicoptères Apache ainsi que la modernisation de 23 F-16 Viper pour un montant global de neuf milliards de dollars, rapporte le site d’information Médias 24. La fabrication des F-16 a commencé, selon une note du constructeur Lockheed Martin.
Malgré la crise économique engendrée par la pandémie de Covid-19 , le Maroc passe à la phase finale de concrétisation de son contrat d’achat de 25 chasseurs F-16, de 36 hélicoptères Apache et de 23 kits de modernisation de F-16 Viper aux États-Unis, autorisé en mars 2019 par le département d’État. En effet, le constructeur Lockheed Martin vient d’annoncer sur son site le début de la fabrication des F-16. Dans une déclaration au site d’information Médias 24, un expert du Forum des Forces armées royales FAR-Maroc, qui a requis l’anonymat, a expliqué les différentes phases d’exécution du contrat concernant les trois commandes, dont le montant global s’élève à neuf milliards de dollars.

Médias 24 rappelle que ces achats entrent dans le cadre du programme de modernisation de l’arsenal militaire marocain lancé le 14 mai par le souverain chérifien Mohammed VI. Ce programme va s’étaler sur une durée de 10 ans.
Les phases du contrat
L’expert explique que ce programme de modernisation est nécessaire «face aux risques d’instabilité régionale (Algérie, Libye…) voire de reprise des hostilités au sud [au Sahara occidental, ndlr]». Ainsi, «le royaume a choisi de maintenir ses commandes et de passer à la phase de leur production».
Pour ce qui est de l’exécution du contrat , l’interlocuteur de Médias 24 indique que «le Maroc a choisi les deux formules: l’achat de 25 unités neuves montées aux USA et équipées de technologies (radars, armements …) et de 23 kits de modernisation pour sa flotte ancienne de F-16».

Une opération militaire algérienne contre le Maroc est-elle plausible? L’analyse alarmiste d’un expert marocain
La modernisation des 23 F-16 Viper, qui seront équipés de radars de 5e génération, se fera en deux étapes. La première consiste à envoyer des ingénieurs marocains aux États-Unis pour participer à la rénovation d’un appareil et maîtriser le processus technologique. «Après quoi, les 22 autres appareils seront modernisés au Maroc avec les équipes locales qui auront fait le voyage et acquis le processus de modernisation», explique le spécialiste.
Les livraisons des 25 F-16 neufs et des 23 F-16 Viper rénovés sont attendues en 2025, selon l’expert du Forum FAR-Maroc.
Concernant la commande des 36 hélicoptères Apache, dont 24 fermes et 12 en option, et de leur équipement annexe (armement embarqué, systèmes de radars, motorisation…), le lancement de la production «vient d’être confié au cabinet Digiflight», d’après le spécialiste qui affirme que «le budget de la Défense ne va pas exploser pour autant car les commandes en question seront payées à crédit sur plusieurs années».
D’autres achats d’armements français
© SPUTNIK . ALEXEY VITVITSKY
L’armée marocaine explique quelle structure militaire elle construit à la frontière avec l’Algérie
Dans le même cadre, le gouvernement marocain a validé par un décret publié lundi 18 mai au Journal officiel l’achat de missiles sol-air de type VL-Mica à la France pour 192,1 millions d’euros empruntés auprès de BNP Paribas.
En janvier, des sources proches du dossier ont confié à La Tribune que le Maroc avait signé avec la France des contrats d’achat d’armements pour 400 millions d’euros.
Outre les missiles VL-Mica, les mêmes sources indiquent que le constructeur français Nexter a également conclu un contrat portant sur la vente de systèmes d’artillerie sur camion Caesar pour un montant de 170 millions d’euros, et de munitions pour 30 millions.
En plus de ces deux contrats, le constructeur Naval Group travaillerait sur un projet de maintenance des navires militaires marocains au port de Casablanca, à savoir trois corvettes Sigma vendues par le néerlandais Schelde en 2011 et 2012 en plus de la frégate multi-missions FREMM vendue en 2008 par la France.

Kamal Louadj – Sputniknews –

Laisser un commentaire