Le Lesotho reconnaît le Sahara occidental malgré sa promesse au Maroc

Un pays africain reconnaît le Sahara occidental en dépit de sa promesse au Maroc et à contrario de la tendance actuelle

Alors que son ex-chef de la diplomatie avait promis en décembre dernier au Maroc de le soutenir dans le dossier du Sahara occidental, le Lesotho vient de réaffirmé sa reconnaissance à la République arabe sahraouie démocratique, soutenant «sans équivoque l’autodétermination» du peuple sahraoui. A contrario, dix pays africains ont soutenu la Maroc.
Le Lesotho, pays enclavé en Afrique du Sud, vient de faire marche arrière, réitérant sa reconnaissance et son soutien à la
République arabe sahraouie démocratique (RASD) , a annoncé sur son compte Twitter Mafa Sejanamane, ambassadeur du pays à Addis-Abeba et représentant permanent auprès de l’Union africaine (UA).
For now I will not say how and why the former Minister did what he did. Soon I will. Ka Sesotho ha a mpha sheleng! End of February this year he gave me an implausible explanation and I refused to comment.
— Mafa M. Sejanamane (@SejanamaneMafa) June 2, 2020
«Je me réjouis que notre nouveau ministre des Affaires étrangères ait publiquement dissipé si tôt le nuage sur le Sahara occidental. Le Lesotho soutient sans équivoque l’autodétermination du peuple du Sahara occidental. Le colonialisme appartient à l’ancienne ère», écrit-il.
Et d’ajouter que «nous avions clairement indiqué et de façon officielle à la République arabe sahraouie démocratique que notre position sur le Sahara occidental n’avait pas changé malgré ce qu’avait déclaré l’ancien ministre [des Affaires étrangères du Lesotho, ndlr] au Maroc. Il est gratifiant que la politique du Lesotho ait été clairement définie!».
La promesse du Lesotho

Lors d’une visite officielle le 10 décembre 2019 à Rabat, l’ex-ministre des Affaires étrangères du Lesotho, Ledego Calayl Makghoti, avait déclaré lors d’une conférence de presse avec son homologue marocain Nasser Bourita qu’il était venu au royaume chérifien «pour confirmer et clarifier la position de mon pays, à savoir un engagement à suspendre toutes les décisions et déclarations antérieures concernant le Sahara occidental et la « RASD », en attendant les résultats du processus des Nations unies», avait rapporté le site d’information marocain Yabiladi.
Contrairement au revirement du Lesotho, dix pays africains ont reconnu la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental en ouvrant des consulats dans les villes de Dakhla et Laâyoune, dans le territoire sahraoui administré par Rabat. En effet, la Côte d’Ivoire, l’Union des Comores, le Gabon, le Sao Tomé-et-Principe, la République centrafricaine et le Burundi ont inauguré des consulats à Laâyoune, alors que la Guinée, Djibouti, la Gambie et le Liberia ont ouvert des représentations à Dakhla.

Kamal Louadj – Sputniknews –

Laisser un commentaire