Le gouvernement kényan approuve la culture commerciale d’une variété de coton OGM

Le Kenya a approuvé la culture commerciale d’une variété de coton OGM, a annoncé la présidence, qui ouvre ainsi la voie à la production de cultures transgéniques dans ce pays d’Afrique de l’Est.

Dans un communiqué publié jeudi soir, la présidence kényane souligne que cette décision intervient à la suite de l’achèvement « avec succès » des recherches menées au cours des cinq dernières années sur le coton BT, une variété de coton OGM créée par le groupe Monsanto, racheté en juin 2018 par Bayer.

« La culture commerciale du coton BT a pour vocation de permettre aux fermiers d’obtenir de meilleurs revenus grâce à une augmentation de la production », selon ce communiqué.

« Elle contribuera également à dynamiser le volet industrie du programme +Big Four+, au sein duquel le Kenya souhaite s’établir en leader régional dans la production de textile et de vêtements ».

Axe central du deuxième mandat du président Uhuru Kenyatta, réélu fin 2017, le programme Big Four établit quatre priorités pour le pays: la santé, le logement, la sécurité et le développement de l’industrie.

Les OGM étaient interdits au Kenya depuis l’instauration d’un moratoire en 2012. Sollicitée par l’AFP sur le fait de savoir si ce moratoire était de fait levé, la présidence n’a pas donné suite.

Selon une source officielle, une étude d’impact environnemental doit encore être menée par l’Agence kényane en charge de l’environnement (NEMA), avant que la production ne puisse commencer. Selon cette source, l’étude devrait être finalisée mi-février.

VOANews

Laisser un commentaire