La BAD tient ses Assemblées annuelles en mode virtuel

-les 26 et 27 août 2020

Pour la première fois dans l’histoire de la Banque africaine de développement, les Assemblées annuelles de l’institution auront lieu en mode virtuel, dans le respect des consignes de distanciation physique liées à la pandémie de Covid-19, a annoncé la BAD.

Le Dialogue des gouverneurs et l’élection d’un président seront les priorités de l’ordre du jour de ces prochaines Assemblées, qui se dérouleront les 26 et 27 août 2020, précise la Banque sur son site.

L’année 2020, qui marque la 55ème session annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque et la 46ème session annuelle du Fonds africain de développement – le guichet concessionnel de la Banque –, est d’autant plus importante qu’il s’agit d’une année d’élection du président de la Banque, souligne la même source rappelant que le président en exercice, Akinwumi Adesina, est le seul candidat en lice pour un nouveau mandat quinquennal.

Depuis que la pandémie de Covid-19 a gagné le continent début mars, l’Afrique a enregistré plus d’un million de cas confirmés d’infection au virus, précise la BAD ajoutant que la pandémie a durement frappé les économies de la région après la chute des prix des produits de base et les mesures de confinement imposées par les gouvernements ont entraîné la fermeture des frontières de nombreux pays du continent.

Exposant les actions déployées pour venir en aide aux pays du continent dans la riposte contre la pandémie, la BAD indique avoir mis en place, en avril dernier, un mécanisme de réponse rapide au Covid-19, doté d’un montant maximal de 10 milliards de dollars, afin d’apporter un soutien flexible aux opérations souveraines et non souveraines en Afrique. Le 20 août , 2,29 milliards de dollars de fonds de ce mécanisme avaient été approuvés pour les pays membres de la Banque.

Quelques 1,186 milliards de dollars supplémentaires ont été décaissés en faveur des pays membres du Fonds africain de développement, avec des approbations en cours.

En mars dernier, la Banque africaine de développement a également mobilisé un montant record de trois milliards de dollars lors de l’introduction de son emprunt obligataire social « Combattre le Covid-19 » à la Bourse de Londres.

Malgré cette période difficile de confinement, la Banque est parvenue à franchir quelques étapes clés majeures, et les agences de notation internationales Fitch et Standard & Poor’s ont confirmé la note AAA de l’institution assortie d’une perspective stable, relève encore l’institution financière panafricaine.

Lors des Assemblées annuelles 2020, les gouverneurs devraient recevoir des informations sur l’évolution des diverses activités de la Banque depuis l’édition 2019 tenue à Malabo, en Guinée équatoriale. Ces informations porteront notamment sur la septième augmentation générale du capital de la Banque, que le Conseil des gouverneurs a approuvée le 31 octobre 2019 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, et qui a permis d’accroître d’un montant historique le capital de la Banque, passant de 115 milliards à 208 milliards de dollars.

En décembre 2019, les donateurs du Fonds africain de développement se sont engagés à verser 7,6 milliards de dollars dans le cadre de la quinzième reconstitution du capital de la Banque, afin d’aider les pays les plus pauvres d’Afrique.

Le 27 août 2020, les gouverneurs voteront pour l’élection du huitième président de la Banque. Akinwumi Adesina, premier citoyen nigérian à occuper ces fonctions, a été élu le 28 mai 2015 pour une durée de cinq ans par le Conseil des gouverneurs de la Banque, au cours des Assemblées annuelles, qui s’étaient tenues cette année-là à Abidjan, en Côte d’Ivoire, note enfin la BAD.

Nadia Chahed   | 25.08.2020

Agence Anadolu

Laisser un commentaire