Guinée/présidentielle : le fichier électoral de la discorde.

Le fichier électoral contesté.
-Selon l’opposition ce fichier est marqué par de fortes disparités régionales.

L’opposition guinéenne a exprimé mardi des réserves quant au fichier électoral publié lundi par la commission électorale indépendante ( Céni).

Un fichier marqué par de fortes disparités régionales, selon l’opposition.

Selon ce fichier publié lundi par la Céni, 5,4 millions de Guinéens seront appelés aux urnes pour élire leur nouveau président le 18 octobre prochain.

Un chiffre global dont la répartition présente de fortes disparités. Ainsi, la région de Kankan, fief historique d’Alpha Condé, concentre 22 % des électeurs (1,17 million), soit plus que la région de Conakry (19 % des électeurs, avec 1 million d’inscrits), précise l’hebdomadaire « Jeune Afrqiue ».

À l’inverse, la région de Labé, bastion de Cellou Dalein Diallo, principal opposant au président sortant, ne représente que 8 % de l’électorat (avec 424 832 électeurs inscrits), poursuit la même source.

Aliou Condé, le secrétaire général de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG, le parti de Dalein Diallo)), s’est ému de cette situation, évoquant en particulier le cas de Mandiana, une ville située dans la région de Kankan, où le nombre d’électeurs est passé, en dix ans, de 84 000 à 200 000, rapporte encore le média panafricain.

« Il faut que l’on nous dise d’où viennent ces électeurs », a-t-il déclaré à la presse à l’issue de la présentation des chiffres, avant de réclamer des explications.

« Ce sont des réalités démographiques », a justifié le porte-parole de la Ceni, Mamady 3 Kaba, sur les ondes de Radio Nostalgie Guinée, évoquant des « déplacements de citoyens d’une zone vers une autre », insistant pour le cas de la Haute-Guinée sur l’attrait de « l’exploitation artisanale de l’or », indique encore Jeune Afrique.

Nadia Chahed


Agence Anadolu

Laisser un commentaire