Lybie: Annonce d’élections et de reprise des exportations de pétrole

Les autorités rivales en Libye annoncent des élections prochaines et l’arrêt des combats

Séparément, vendredi 21 août, les autorités rivales en Libye ont annoncé prochainement l’organisation d’élections et la fin de tous les combats sur le territoire, rapporte l’AFP. L’Onu salue l’«entente».

Les autorités rivales, qui se déchirent pour le contrôle de la Libye depuis 2014, ont annoncé, vendredi 21 août, un accord de cessez-le-feu général vu comme une mesure d’apaisement qui intervient dans un contexte d’internationalisation croissante du conflit.

Cette annonce intervient après la déclaration du mardi 18 août en soirée du général Naji al-Moghrabi, chef des Gardes des installations pétrolières (GIP) dans l’est du pays, demandant la levée du blocus sur le pétrole en Libye. Le pays va reprendre ses exportations après un blocus de plusieurs mois sur les champs et terminaux pétroliers, comme cité par Capital, «sur instructions du maréchal Khalifa Haftar», a déclaré le général tout en précisant que la réouverture des champs et ports pétroliers ne concerne pour l’instant que l’exploitation des hydrocarbures stockés pour faire marcher les centrales électriques et «préserver les infrastructures, les réservoirs et pipelines».

Fayez el-Sarraj, chef du Conseil présidentiel du Gouvernement d’union nationale (GNA), basé à Tripoli et reconnu par l’Onu, et Aguila Saleh, président du Parlement élu, basé dans l’est du pays, ont annoncé dans deux communiqués distincts des élections prochainement et ordonné à toutes les parties d’observer «un cessez-le-feu immédiat et l’arrêt de tous les combats sur tout le territoire libyen».

source:https://www.observateurcontinental.fr/?module=news&action=view&id=1902

Réseau International

Laisser un commentaire