Alger autorise l’importation de véhicules d’occasion mais pas de marque française?

L’importation de voitures d’occasion de moins de trois ans, jusqu’à présent interdite en Algérie, va bientôt être autorisée mais ne concernera pas les marques françaises, selon El Bilad TV.

Le ministre algérien du Commerce a annoncé la fin de l’interdiction d’importer en Algérie des voitures d’occasion étrangères de moins de trois ans.

«L’un des objectifs de l’importation de véhicules d’occasion  est de faire pression sur les prix des véhicules fabriqués localement. Ça va constituer un facteur externe favorisant la baisse des prix et permettre de donner une chance au citoyen d’acquérir un véhicule selon ses moyens», a-t-il déclaré samedi en commentant sa décision.

Avec cette nouvelle loi, le gouvernement algérien compte freiner l’importation «grise» de voitures d’occasion, ce qui signifie que les Algériens pourront faire venir légalement un véhicule fabriqué il y a moins de trois ans depuis n’importe quel pays, une fois tous les cinq ans.

El Bilad TV a annoncé cependant, en citant une source proche du dossier, que seules les voitures d’occasion de fabrication allemande seraient autorisées à l’importation.

La même source indique qu’il n’y aura pas d’importation de voitures d’occasion de constructeurs français.

Cependant, selon Algérie Medinfo, le choix d’importation des véhicules de marques allemandes n’a pas été évoqué par le ministre. Ce dernier a par ailleurs expliqué que «le retour de l’importation des véhicules d’occasion se fera dans le respect des normes et des exigences techniques, environnementales et sécuritaires».

Sputnik

Laisser un commentaire