Africains discriminés à Guangzhou ? Pékin accuse les USA de «dresser l’Afrique contre la Chine»

Le ministère chinois des Affaires étrangères a rejeté ce lundi les accusations lancées par des diplomates africains et américains selon lesquelles des Africains sont discriminés dans la ville de Guangzhou sous prétexte de lutte contre le Covid-19, annonce Reuters.

CORONAVIRUS – Les ressortissants de pays d’Afrique ne sont pas discriminés en Chine, assure ce lundi 13 avril la diplomatie chinoise qui accuse les États-Unis d’essayer d’exploiter la situation pandémique du Covid-19 pour nuire aux relations entre Pékin et les nations africaines.

« Il n’y pas de discrimination contre les frères africains en Chine », a déclaré Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, cité par Reuters.

M.Zhao a insisté sur le fait que tous les étrangers étaient traités de la même manière.

« Il est irresponsable et immoral de la part des États-Unis de semer la discorde. […] Leur tentative de dresser l’Afrique contre la Chine ne réussira pas », a-t-il ajouté.

Des Africains dénoncent des discriminations

D’après Reuters, le consulat américain de Guangzhou a conseillé aux Afro-Américains d’éviter la zone métropolitaine de Guangzhou. Il a par ailleurs signalé que les autorités de la ville ont ordonné aux bars et restaurants de ne pas servir les personnes qui « semblent être d’origine africaine », et ont introduit des tests obligatoires et le confinement pour toute personne ayant des « contacts africains ».

Maderpost / Sputnik

Laisser un commentaire