Une carte électorale accusée de défavoriser les votes des Noirs aux Etats-Unis

La Cour suprême des Etats-Unis a décidé mardi de se saisir d’un dossier de découpage de circonscriptions électorales sur des critères ethniques, qui pourrait servir de test politique pour les nouveaux juges nommés par Donald Trump.

La plus haute juridiction américaine se penchera pour la seconde fois sur la carte électorale de l’Etat de Virginie (est), accusée de concentrer les électeurs noirs dans onze circonscriptions pour faire baisser leur poids dans celles avoisinantes. En mars 2017, la Cour suprême avait ordonné à un tribunal, qui avait validé ce tracé, de reconsidérer sa décision.
Vers une jurisprudence ?

Lors d’un nouveau procès, des juges fédéraux ont depuis estimé que les Noirs étaient bien surreprésentés dans ces circonscriptions et ont demandé que la carte soit redessinée. Les parlementaires républicains de Virginie ont alors introduit un nouveau recours auprès de la haute Cour, qui a accepté mardi de s’en saisir et entendra leurs arguments d’ici quelques mois.

Les positions des magistrats conservateurs Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh, qui n’avaient pas encore fait leur entrée au sein du temple du droit américain lors de la première décision, seront particulièrement surveillées. La décision de la Cour pourrait faire jurisprudence. Ce type de découpage à caractère ethnique existe en effet dans d’autres endroits du territoire américain et est la source de nombreux contentieux.
Un enjeu politique

Il est parfois défendu au nom d’une loi de 1965 destinée à lutter contre les discriminations raciales dans les élections, qui impose aux Etats de prendre en compte les données ethniques pour éviter que le vote des minorités ne soit trop dilué. Pour cette raison, il peut être justifié d’avoir 50% d’électeurs noirs dans une circonscription, afin d’assurer qu’ils élisent les candidats de leur choix, mais pas 75% par exemple. La difficulté est donc de placer la barre au bon niveau.

Derrière se cache un enjeu politique: les Afro-Américains sont supposés voter très majoritairement pour les démocrates. A l’opposé, les Blancs penchent davantage pour les républicains. Il existe aux Etats-Unis un art du découpage électoral visant à favoriser un parti ou un autre, en regroupant les électeurs démocrates ou républicains dans certaines circonscriptions pour faire baisser leur influence dans d’autres.

 

Alterinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 18 =