Qui sont les dictateurs brutaux?

Les présidents Assad et Maduro ne sont pas des dictateurs brutaux.  Nous sommes les brutes (dictateurs brutaux).

Nous sommes les dictateurs qui imposent la guerre économique et les guerres ainsi que les changements de régime contre des pays paisibles.  C’est nous qui soutenons des terroristes. C’est nous qui imposons la  » peine de mort  » en tuant  des centaines de milliers de personnes avec nos armes, nos mercenaires, nos avions de guerre, et nos bombardements terroristes. 

Le peuple syrien a élu le président Assad. Il n’a pas élu les terroristes. En fait, les élections sont interdites là ou les terroristes règnent. Par ailleurs, les terroristes, y compris les militaires de l’Occident, sont ceux qui assassinent, bombardent, et gazent des citoyens syriens.

Le président Assad et ses forces armées légitimes protègent la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie même si le Newspeak occidentale nous dit le contraire. 

Le président Maduro, lui aussi, a été élu, démocratiquement, par le peuple. Le  » dictateur marionnette » Guaido, par contre, ne s’est jamais fait élire président du Venezuela. L’idée qu’il soit légitime est absurde. En réalité, c’est de la propagande de guerre qui fait partie d’un complot visant à détruire le Venezuela et à condamner à mort d’innombrables Vénézuéliens innocents si la guerre arrive, de la même façon que la guerre contre la Syrie a imposé  » la peine de mort « sur des milliers de citoyens syriens. 

Vidéo :  https://www.youtube.com/watch?v=dMC5mIvh_L8

Humberto Da Silva, Toronto, ON., le 23 février, 2019.

Lorsque les changements de régime réussissent, les dictateurs marionnettes, esclaves aux diktats internationaux, gagnent, et le terrorisme gagne. La loi internationale, les économies politiques durables, et la démocratie sont les perdants.

Mark TalianoLa source originale de cet article est Mondialisation.caCopyright © Mark Taliano, Mondialisation.ca, 2019

Laisser un commentaire