Pétrole dans le lac Kivu : le Rwanda suspend les appels d’offres internationaux

Les autorités rwandaises ont annoncé cette semaine la suspension des appels d’offres internationaux visant à attirer des sociétés exploratoires sur le lac Kivu afin d’y détecter du pétrole. Il s’agit pour le gouvernement rwandais, de disposer du temps pour effectuer sa propre étude afin de décider s’il faut faire appel aux explorateurs internationaux.
Le Rwanda a décidé de procéder de manière plus prudente dans sa recherche de pétrole dans le lac Kivu. L’Etat vient d’annoncer la suspension des offres des explorateurs pétroliers pour le moment. Le gouvernement rwandais demande aux sociétés de patienter, le temps qu’il mène sa propre étude géologique afin de déterminer s’il est utile qu’il noue des partenariats avec des explorateurs internationaux.

« L’étape à laquelle nous nous trouvons actuellement est peu coûteuse et implique une analyse géochimique dans le lac Kivu par carottage. Le carottage consiste à creuser des puits peu profonds d’environ 10 mètres de profondeur et à tester les échantillons dans des laboratoires pour voir s’ils montrent des traces de pétrole », a déclaré Francis Gatare, le PDG du Rwanda Mining Board, cité par le magazine The EastAfrican.

Le responsable a expliqué que cette étape était nécessaire pour permettre au gouvernement de signer des contrats appropriés. « L’objectif est de collecter suffisamment d’informations pour que les entreprises privées puissent les consulter et pour que le gouvernement établisse des partenariats significatifs », a dit le patron de l’organe de régulation du secteur minier.

Calendrier non fixé
Alors qu’on s’interroge sur le temps que va prendre l’étude, Francis Gatare a précisé qu’aucun calendrier n’était pour le moment fixé. « L’exploration pétrolière est un processus long et vous ne pouvez pas fixer de calendrier. Nous le faisons en tant que gouvernement, mais il y a un point où il sera logique que cela soit fait par une société privée », a-t-il laissé entendre.

A noter que selon certaines sources proches du gouvernement, la société Ngali Mining, une filiale locale associée à l’armée, mène l’enquête au nom du gouvernement depuis début 2017. Pour ce faire, elle a sous-traité le travail à ABI Holdings Ltd, un explorateur international ayant des liens avec le Royaume-Uni et Chypre, afin de fournir l’expertise et les machines nécessaires au sondage géologique. A ce propos, Gatare a indiqué : « je ne suis pas libre de discuter de leurs problèmes contractuels, mais nous discuterons certainement avec vous des résultats de cette enquête sur le pétrole dès qu’elle sera disponible », a déclaré le PDG de Rwanda Mining Board.

Rappelons que les résultats de l’étude prendront également en compte les données fournies par Vanoil Ltd, une société canadienne qui a exploré le pétrole dans le lac Kivu pendant quatre ans jusqu’en 2014, date à laquelle elle s’est vue retiré le contrat par le gouvernement.

La Tribune Afrique

-« Pétrole : le Rwanda suspend les offres des explorateurs pétroliers dans le lac Kivu »-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 14 =