Parlement de Côte d’Ivoire: Amadou Soumahoro élu président sur fond de boycott

Le candidat parrainé par le parti au pouvoir a été élu président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

La victoire du candidat du Rassemblement des Houphouetistes pour le développement et la paix (RHDP), Amadou Soumahoro, ce jeudi 7 mars 2019 à la tête du Parlement, porte la tache du boycott des députés du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), des pro-Soro et d’un autre groupe parlementaire. Ils ont opposé leur refus de participer au scrutin pour protester contre le caractère du bulletin de vote choisi. Ces frondeurs réclamaient un bulletin unique de vote, alors que, selon le RHDP, le président du parlement a toujours été élu par le biais de bulletins multiples. C’est dans cette grisaille que le champion du RHDP a raflé la mise avec 153 voix sur 158 votants contre 3 pour Jérémie N’Gouan du PDCI. La victoire était assurée d’avance au RHDP qui revendique au moins 151 députés sur les 253 que compte le Parlement.

Amadou Soumahoro appelé affectueusement «Tchomba» ou grand père en langue koyaka, est un vieux briscard du Rassemblement des républicains (RDR), le parti du président Alassane Ouattara. Il fait partie des huit membres fondateurs qui ont accepté de fournir leurs pièces d’identité pour le dépôt des dossiers du nouveau parti au ministère de l’Intérieur. Le natif de Séguéla (ville située au Nord-ouest de la Côte d’Ivoire, à 473 Km d’Abidjan) a été ministre du Commerce, secrétaire général par intérim du RDR avant d’être bombardé  ministre auprès du président de la République, chargé des Affaires politiques. Son mandat court jusqu’en 2020, date de la fin de la première législature de la IIIè République.

Mahamadou Doumbia

Wakatsera

Laisser un commentaire