Mustapha Guitouni: « l’Algérie exportera du carburant du carburant vers l’Afrique et l’Europe dès 2022 »

L’Algérie parviendra à l’autosuffisance en matière de carburant d’ici trois ans, selon le ministre de l’Energie.

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a affirmé ce dimanche que « l’Algérie exportera son carburant vers les marchés africain et européen dès 2022 ».

Le ministre de l’Energie, qui s’est exprimé en marge de sa visite de travail dans la wilaya de Skikda, a indiqué que « l’Algérie parviendra à l’autosuffisance en cette matière en 2022, par la production de 15 millions de tonnes de carburant, ce qui correspond à la quantité consommée annuellement par le pays ».

« La mise en service, dans un mois, de la raffinerie de Sidi Rezine d’Alger qui s’ajoutera à celles de Skikda et Arzew, portera la production nationale de carburants à 13 millions de tonne », a assuré Guitouni, en soulignant que « l’Algérie importe actuellement pour 2 milliards dollars pour couvrir le déficit dans ce domaine ».

Dans le même contexte, le ministre a annoncé le lancement prochain de la réalisation des raffineries de Hassi Messaoud, dans la wilaya d’Ouargla et de Tiaret, « ce qui permettra de couvrir le déficit du marché national en essence et exporter l’excédent vers les marchés européen et africain ».

Par ailleurs, Guitouni a indiqué, lors de son inspection du complexe de liquéfaction de gaz naturel dans la zone pétrochimique de Skikda, que « l’Algérie assure 10 % de la production mondiale de gaz chargé enrichi en hélium, se plaçant ainsi à la 3ème place, après les Etats-Unis et le Qatar avec 163 millions normo m3 de cette matière par an ». Le normo m3 est une unité de mesure relative au gaz dans une situation normal de  pression et de température.

Maghreb Emergent

Laisser un commentaire