Macron au Tchad : la Russie en RCA, véritable objet de la visite?

Selon les opposants au gouvernement d’Idriss Deby, le président Macron serait actuellement au Tchad dans le seul but de trouver une stratégie visant à contrecarrer l’influence grandissante des Russes en Centrafrique.

Actuellement en visite au Tchad où il vient d’ailleurs de passer le réveillon en compagnie des forces de l’ordre engagée sur place dans le cadre de l’opération Barkhane, le président Macron s’est laissé aller à quelques confidences. En effet, si, au cours d’une conférence de presse commune entre les présidents Deby et Macron, le problème de la Russie en RCA n’a pas été abordé, le sujet lui, a été effleuré par le président français qui a reconnu que la crise Centrafricaine était « préoccupante ».

Macron, au Tchad afin d’engager un bras de fer contre la Russie et son influence ?

Une petite phrase qui n’est finalement pas passée inaperçue auprès des opposants au président Idriss Deby, qui estiment que le président Macron est en fait venu au Tchad afin de s’assurer du soutien de N’djamena afin de contrecarrer les envies et l’influence grandissante Russe en Centrafrique. Un constat partagé par Laoukein Kourayo Medard, président de la CTPD, la Convention tchadienne pour la paix et le développement, un parti d’opposition, qui estime que Macron est venu sur place dans le but de donner à Deby des « injonctions afin de déstabiliser la République Centrafricaine ». 

Une stratégie qui ne serait pas la bonne, selon l’opposition

Afin d’étayer ses propos, ce dernier prend en exemple le regroupement des troupes tchadiennes au sud du pays, non loin de la frontière avec la Centrafrique. Celles-ci seraient d’ailleurs accompagnées de centaines de chars. L’objectif ? Sécuriser la zone et surtout, montrer les muscles. Problème ? Toujours elon Laoukein Kouaryo Medard, cette stratégie n’est pas la bonne et, à terme, la France pourrait, au final, perdre le Tchad en tant qu’allié régional, comme elle a perdu le Rwanda et la Centrafrique.

La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire