L’Inde s’engage concrètement dans la dédollarisation

La dédollarisation, terme devenu synonyme de contestation à l’hégémonie du dollar américain, se renforce un peu plus suite à l’annonce du gouvernement indien des taux de change pour la lire turque et le won sud-coréen, sans recourir au dollar.

Le ministère indien des Finances a annoncé mercredi les taux de change pour la lire turque et le won sud-coréen afin de faciliter le commerce et les affaires avec ces deux pays, limitant ainsi l’utilisation du dollar américain dans les échanges commerciaux avec deux grands partenaires commerciaux et simplifiant la conversion de leurs monnaies respectives en roupie indienne, et inversement.

«Il est prévu de réduire les coûts de transaction et de simplifier les échanges, dans l’intérêt des entreprises indiennes, coréennes et turques», a indiqué le ministère des Finances dans une déclaration.

Ankara, Moscou et Téhéran s’engagent dans la voie de la dédollarisation

Le gouvernement indien a décidé de notifier les taux de change de ces monnaies dans un contexte de croissance des échanges et des investissements bilatéraux avec la Turquie et la Corée du Sud. Le commerce bilatéral entre l’Inde et la Corée du Sud a atteint 16,36 milliards de dollars en 2017-2018, contre 12,59 milliards de dollars en 2016-2017. La Corée du Sud occupe actuellement la 8ème position sur la liste des partenaires commerciaux de l’Inde en 2017-2018.

«En outre, après la signature par l’Inde d’un accord de partenariat économique global avec la Corée du Sud, les échanges commerciaux entre les deux pays devraient se développer davantage», a ajouté le ministère.

En ce qui concerne le commerce indo-turc, son chiffre d’affaire a atteint 7,2 milliards de dollars en 2017-2018. Plus de 150 entreprises à capitaux indiens possèdent des entreprises enregistrées en Turquie sous forme de joint-ventures indo-turques, de bureaux de commerce et/ou de bureaux de représentation.

Sputniknews

Laisser un commentaire