Les pays africains doivent financer l’UA et ne pas attendre de donateurs extérieurs

 

L’Union Africaine a besoin d’argent pour mener à bien ses réformes dont le but est d’abord de lui donner plus de poids politique face aux États en allant au bout de ses décisions. Une source de l’UA cité par RFI avance le chiffre de seulement 10% de décisions mises en oeuvre.

 

 

Deutch Welle pour sa part a interrogé le sociologue politique nigérian, le Dr Garba Kare, à propos de ce projet de faire payer tous les membres, et il pense que c’est une très bonne décision du président rwandais. « L’UA est un organisme régional panafricain censé servir et répondre aux besoins des Africains. donc normalement, il devrait être financé par les pays africains. Il est plutôt regrettable, voire ridicule, qu’au fil des ans, l’UA ait dû dépendre de donateurs étrangers pour ses propres activités. Je me souviens qu’au début, dans les années 1960, au moment de sa création (en tant qu’Organisation de l’unité africaine OUA), il était uniquement financé par les quelques pays africains existants. Je pense qu’il est très bon de revenir au statu quo – en d’autres termes, les pays africains devraient financer l’Union africaine et ne pas attendre de donateurs extérieurs aux pays africains, car les Africains ont des problèmes particuliers à résoudre et c’est une démonstration de leur engagement à assurer le fonctionnement efficace de l’UA. »

 

 

Ali Attar      —Afrik.com—

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 × 11 =