Les BRICS peuvent-ils imposer une réforme du FMI?

Les Brics sont capables «de jouer un rôle plus important dans le système financier mondial», a affirmé Vladimir Poutine, rappelant que la banque de développement de cette structure finançait actuellement des projets pour un montant total de 5,7 milliards d’euros.

Il est logique que les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) cherchent à renforcer leur influence au sein du Fonds monétaire international (FMI), a déclaré ce vendredi Vladimir Poutine.

«Les cinq pays membres [des BRICS, ndlr] ont le droit légitime de jouer un rôle plus important dans le système financier international et d’œuvrer en faveur de la poursuite de la réforme du FMI et du renforcement de notre influence au sein de cette structure», a-t-il indiqué, prenant la parole à une rencontre des BRICS organisée en marge du sommet du G20.

Il a rappelé la grande contribution à la garantie de la stabilité financière de la Nouvelle banque de développement des BRICS qui finance d’ores et déjà 26 projets dans les pays membres pour un montant total de 5,7 milliards d’euros.

«Nous nous attendons également au lancement des travaux, début 2019, du Fonds d’obligations et des devises nationales des BRICS, ce qui permettra de renforcer la stabilité dans le domaine des finances et des investissements et d’élargir la collaboration entre les systèmes de paiement nationaux», a fait remarquer le Président russe.

La capitale argentine accueille cette année le sommet du G20 qui se déroulera les 30 novembre et 1er décembre. L’événement réunira les leaders des 19 premières économies mondiales ainsi qu’un représentant de l’Union européenne.

Sputniknews

‘Poutine explique pourquoi les BRICS devraient renforcer leur influence au FMI’

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 × 29 =