La Russie et l’Afrique pourraient trouver une alternative au dollar dans leurs échanges

Les entrepreneurs russes opérant en Afrique pourraient un jour cesser d’utiliser le dollar dans leurs échanges commerciaux avec leurs partenaires locaux, assure le chef du conseil d’affaires russo-zimbabwéen.

S-400 pour l’Inde: Moscou et New Delhi se passeraient du dollar
Les compagnies russes pourraient si nécessaire trouver une alternative au dollar américain dans les transactions avec leurs partenaires africains, estime le président du conseil d’affaires russo-zimbabwéen Dmitri Mazepine.

«Je crois qu’il est possible d’utiliser d’autres monnaies en Afrique. Nous savons que la banque VTB compte élargir sa présence sur le continent, et grâce à cet instrument nous serions en mesure de réaliser les transactions dans les monnaies préférées par la VTB», a déclaré M.Mazepine à des journalistes à Harare.

Les États-Unis «mettent en doute la fiabilité du dollar»
Il a également reconnu que les entrepreneurs russes étaient confrontés à «certaines difficultés» en Afrique, liées notamment aux problèmes logistiques ainsi qu’à la situation financière instable de plusieurs pays.

La VTB est la deuxième plus grande banque russe en termes de volume d’actifs gérés. En 2006, elle a ouvert une filiale en Angola, la Bank VTB-Africa, dont la mission est principalement axée sur les affaires et les investissements.

 

sputniknews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 8 =