La politique des ultimatums est inacceptable: Moscou condamne l’action US contre l’Iran

La Russie condamne les actions des Etats-Unis vis-à-vis de l’Iran et souligne que la politique des ultimatums est inacceptable, a indiqué le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

Les actions entreprises par les États-Unis à l’encontre de l’Iran suscitent une profonde déception, a déclaré ce mardi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, estimant qu’il était inacceptable d’utiliser le langage des ultimatums.

«Nous partons du fait que personne n’a supprimé les normes du droit international ni de la communication internationale et qu’il n’est probablement pas acceptable aujourd’hui de pratiquer une politique fondée sur des ultimatums et des exigences unilatérales», a-t-il indiqué.

Lavrov révèle comment Moscou contournera les sanctions US contre l’Iran
Les sanctions que les États-Unis ont décrétées contre l’Iran sont absolument illégitimes et enfreignent une des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, a-t-il constaté à l’issue de négociations avec le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, Josep Borrell.
«Pour ce qui est des mesures américaines à l’encontre de l’Iran, elles sont absolument illégitimes et sont appliquées en complète violation d’une des résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu. Quant aux formes dans lesquelles ces mesures sont annoncées et réalisées, elles ne peuvent susciter qu’une profonde déception», a poursuivi Sergueï Lavrov.

«Conduite irresponsable»: Téhéran réagit aux sanctions des USA
Les moyens de contourner les sanctions américaines contre l’Iran seront finalement trouvés, a-t-il encore indiqué.
«Le groupe des membres du Plan global d’action commun [sur le programme nucléaire iranien, ndlr] étudie actuellement les mécanismes qui permettront l’application de cette résolution, avant tout en ce qui concerne les relations économiques avec l’Iran, sans la participation des États-Unis», a fait remarquer Sergueï Lavrov.

Les actions unilatérales américaines enfreignent la résolution 2231 du Conseil de sécurité, adoptée en soutien à l’accord sur le nucléaire iranien, mais aussi «obligent insolemment d’autres pays à violer ce document qui doit être appliqué, conformément à l’article 25 de la Charte de l’Onu», avait précédemment souligné l’ambassadeur d’Iran auprès de l’Onu, Gholamali Khoshroo, dans une lettre adressée au Secrétaire général de l’organisation, Antonio Guterres.

 

Natalia Seliverstova

 

Sputniknews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 13 =