Infrastructures: Les deux Congo s’accordent sur le pont entre Brazzaville et Kinshasa

Le pont entre Brazzaville et Kinshasa sera une réalités dans les mois à venir. La République Démocratique du Congo et le Congo signeront un accord dans ce sens, ce jeudi 8 novembre à Johannesburg.

Le Forum africain sur l’investissement (AIF) prendra fin vendredi 9 novembre 2018, à Johannesburg, en Afrique du Sud. A l’ouverture de cet important événement de promotion des investissements, ce mercredi, M. Alain Ebobissé, Directeur général d’Africa 50, a annoncé un accord entre le Congo et la RDC, en faveur de la construction du pont reliant les capitales de ces deux pays.

Né de la volonté de faciliter le transport de marchandises et de personnes depuis près de trois décennies, la construction du pont entre les deux capitales les plus proches du monde, est restée jusqu’à présent, une vue de l’esprit.

 

Les retombées de ce pont, long d’environ 4 km, sont pourtant énormes. En effet, cette Route-rail devrait, à terme, permettre à Kinshasa de se connecter au port de Pointe Noire (Congo).

Sur son financement qui est demeuré jusqu’ici le véritable obstacle à la réalisation des travaux, le groupe de la Banque Africaine de Développent (BAD) s’est vu échoir le projet, à travers l’initiative Africa 50, qui regroupe 23 pays africains.

Le président de la BAD, M. Akewumi Adesina, a, en marge de la cérémonie d’ouverture de l’Africa Investment Forum (AIT), annoncé qu’un fonds d’une valeur de 44 milliards de dollars est prévu pour le financement de plusieurs infrastructures, dont le pont Kinshasa-Brazzaville, estimé entre 40 et 80 millions $.

Hartman N’CHO

hartman.ncho@afrikmag.com
Tel: + 225 89686134

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 + 25 =