Depuis qu’il est hospitalisé en Arabie Saoudite, le 24 octobre 2018, c’est le flou total autour de la santé du Président gabonais, Ali Bongo Ondimba. Il a fallu attendre le dimanche 11 novembre 2018, pour que la Présidence de ce pays d’Afrique Centrale reconnaisse enfin la gravité de l’état de santé du chef de l’Etat. Hospitalisé à Ryad, la Présidence a affirmé qu’Ali Bongo Ondimba, âgé de 59 ans, est « en phase de recouvrement de la plénitude de ses facultés physiques ».

A lire : Gabon, Ali Bongo : AVC, œdème cérébral ou mort ?

Le porte-parole de la Présidence, Ike Ngouoni, citant le dernier bulletin médical établi par les médecins qui suivent le chef de l’Etat à l’hôpital de Ryad, a tenté de rassurer que l’état de santé du Président Bongo « s’est sensiblement amélioré ». Le porte-parole de la Présidence a tout de même précisé que le chef de l’Etat « continue d’exercer ses fonctions ». Que se passe-t-il concrètement autour de la santé du Président Bongo ? Mystère, même si tous les Gabonais se posent cette question.

Toutefois, le mercredi 14 novembre 2018, la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo, sur requête du Premier ministre, a indiqué  qu’« en cas d’indisponibilité temporaire du Président, certaines fonctions peuvent être exercées, selon le cas, soit par le vice-président de la République, soit par le Premier ministre ».

A lire : Vidéo, Maroc, Mohammed VI s’endort en public : alerte au « syndrome » Ali Bongo du Gabon

Cette sortie a permis d’éviter la vacance du pouvoir. Car s’il y a vacance du pouvoir, la présidente du Sénat devrait assurer un intérim avant que soit organisée une élection présidentielle, dans un délai maximum de 60 jours. Scénario qui a été évité de justesse, mais qui cache mal la décision des autorités gabonaises à gérer une longue absence du Président.

A lire : Vidéo : Ali Bongo annoncé mort sur Gabon 24

Et c’est justement ce qui a conduit des Gabonais établis à Dakar, à dire leur conviction que le Président « Ali Bongo est mort ». « C’est triste de le dire, mais nous savons comment communique la Présidence du Gabon. Nous aimons tous Ali Bongo, car si nous sommes ici, c’est grâce à lui. Mais à analyser toute cette communication autour de sa santé, soit il est toujours dans le coma, soit il est mort depuis longtemps. De façon stratégique, les autorités nous préparent à cette triste nouvelle, tout en prenant le soin de sécuriser leurs arrières. L’avenir nous édifiera », lance cet étudiant sous le couvert de l’anonymat.

A lire : Gabon : Jean Ping cherche-t-il à destituer Ali Bongo ?

Le Président Ali Bongo Ondimba est-il mort ? Est-il sorti de son coma ? Gère-t-il le pays depuis Riyad ? Seule la Présidence du Gabon a la réponse à ses questions qui demeurent entières.

Afrik.com