Coupe d’Afrique des nations, la Côte d’Ivoire en piste pour 2023 et non 2021

e Cameroun organisera la coupe d’Afrique des nations de football en 2021 et la Côte d’Ivoire en 2023. Le verdict est tombé mardi 29 janvier au terme d’un échange entre Alassane Ouattara, Président de Côte d’Ivoire et Ahmad Ahmad, président de la Confédération africaine de football. La Guinée, quant à elle, organisera la compétition en 2025.

Le Cameroun organisera la coupe d’Afrique des nations de football en 2021 et la Côte d’Ivoire en 2023. Le verdict est tombé mardi 29 janvier au terme d’un échange entre Alassane Ouattara, Président de Côte d’Ivoire et Ahmad Ahmad, président de la Confédération africaine de football. La Guinée, quant à elle, organisera la compétition en 2025.

«Aujourd’hui, je suis venu ici et je remercie sincèrement le chef de l’État de la Côte d’Ivoire d’avoir pris en compte cet aspect de solidarité pour soutenir ce glissement pour qu’en 2021, la CAN sera au Cameroun», a déclaré Ahmad Ahmad le président de la Confédération africaine de football (CAF), au sorti d’une audience accordée par Alassane Ouattara, mardi 29 janvier.

Au sujet de l’organisation des prochaines éditions de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN), le président de la CAF a précisé que la Côte d’Ivoire organisera celle de 2023 «Et en 2025, la Guinée sera le pays organisateur de la Coupe d’Afrique des nations. Pour anticiper et éviter de fausses interprétations, c’est la Guinée seule qui décide s’ils vont coorganiser ou s’ils vont organiser seuls.»

À l’issue de la rencontre entre le président de la CAF et le Président de la république ivoirienne, Alassane Ouattara, la Côte d’Ivoire a accepté mardi 29 janvier d’accueillir la CAN 2023 à la place de l’édition 2021. Le bras de fer engagé entre la Côte d’Ivoire et la CAF au Tribunal Arbitral des Sports (TAS) prend donc fin.

«Le gouvernement de Côte d’Ivoire a pris acte de la décision de la CAF qui vient d’être présentée par le Président et nous sortons d’une audience et le Président nous a instruit de poursuivre l’ensemble des travaux en cours. Pour que les délais soient tenus et nous allons nous y mettre avec le comité d’organisation, le COCAN pour que toutes les infrastructures sportives et d’hébergement soient réalisées dans les délais prévus contractuellement», a mentionné Paulin Danho, le ministre ivoirien des Sports.

Après la déclaration du patron de la CAF, le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Augustin Sidy Diallo, n’a pas fait de commentaire. Pour rappel, la FIF avait saisi le Tribunal arbitral du sport, suite à la décision de la CAF de retirer la CAN 2021 à la Côte d’Ivoire.

Sputniknews

Laisser un commentaire