Algérie, Maroc, Visas Schengen : la France met les Algériens au régime et gâte les Marocains

Les autorités françaises ont délivré beaucoup moins de visas aux Algériens en 2018, contrairement aux Marocains qui ont vu leur demande du césame accordée monter en flèche.

Selon des chiffres du ministère français de l’intérieur repris par la presse algérienne, au total 297 104 visas ont été délivrés aux Algériens durant l’année 2018, par rapport à 2017 où un nombre de 413 976 visas avaient été délivrés par la France aux ressortissants de ce pays d’Afrique du Nord. Soit une baisse de 28,23%. En revanche, le nombre de visas accordés aux Marocains a connu une légère hausse passant de 323 670 en 2017 à 334 016 en 2018.

L’Algérie, qui était le deuxième pays en termes de délivrance de visas en 2017, passe à la quatrième place derrière la Chine (849 039 visas), la Russie (372 451 visas) et le Maroc (334 016 visas). Si le rapport présenté par le ministère français de l’intérieur n’explique pas les raisons qui ont entraîné une telle baisse en termes de délivrance de visas pour les Algériens, l’on sait tout de même que la France avait alerté que les demandeurs de visa algériens ne rentraient pas systématiquement en Algérie, une fois leur césame expiré.

Mieux, les autorités françaises avaient clairement signifié que les demandes de visas des députés algériens, parents et proches, jadis accordées systématiquement, feraient désormais l’objet d’une étude minutieuse. Ce qui a sans doute influé sur la baisse du nombre de visas accordés aux Algériens au terme de l’année 2018. D’ailleurs, par la suite, l’Espagne avait emboîté le pas à la France, pour les mêmes motifs.

Malick Hamid

Afrik.com

Laisser un commentaire